Actus

S'abonner à flux Actus
Mis à jour : il y a 8 heures 40 min

Accompagner les évolutions des marchés de l'aéronautique et de la défense

jeu, 06/04/2020 - 16:45

Article paru dans Essais & Simulations n°141 - mai-juin 2020

Emitech apporte son concours à l'opération 10000 respirateurs en 50 jours

jeu, 06/04/2020 - 16:45

Parution dans Essais & Simulations n°141 - mai-juin 2020

Emitech reconnu comme Organisme de Certification (ONC) dans le cadre du Schéma OC

mar, 05/26/2020 - 21:49

Emitech dispose de son propre service de certification international depuis 2014 appelé Emitech Certification. 

Accrédité ISO 17065, c’est-à-dire organisme certificateur de produits, Emitech Certification est devenu dans un premier temps Organisme Notifié dans le cadre du marquage CE. A ce titre, il délivre des certificats de conformité au titre de la directive RED 2015/53/EU, spécifique aux équipements de radio communication, et de la directive CEM 2014/30/EU (compatibilité électromagnétique). Il s’agit de se prononce sur la conformité d’un produit pour lequel il n’existe pas encore de normes harmonisées, d’étendre la validité d’un rapport d’essai à l’ensemble d’une gamme de produit, valider l’intégration de sous ensemble par essais partiels ou encore sur une démarche volontaire d’un fabricant.

Emitech Certification accompagne les industriels pour la mise sur les marchés internationaux de leurs produits. Il s’occupe des formalités techniques et administratives, de faire réaliser les essais en local si nécessaire pour obtenir l’homologation et opte pour la procédure la plus adaptée. Le Schéma OC (CB Scheme) est ainsi le moyen le plus efficace pour aborder le marché international dans plus de 50 pays à travers le monde. Dans le cadre du schéma OC, le service de certification international d’Emitech vient d’être reconnu ONC (Organisme National de Certification), ou en Anglais NCB (National Certification Body). Il peut désormais piloter des laboratoires du réseau, les CBTL (Certification Body Testing Laboratory), et délivrer grâce à leurs rapports, des certificats OC (CB) reconnus dans les pays membres. 

 

Le Schéma OC (CB Scheme), un processus de reconnaissance mutuelle des résultats d'essais entre les pays participants

Le Schéma OC est un programme de certification international pour l'échange et l'acceptation des résultats des tests des produits à partir des laboratoires participants reconnus, « les CBTL », et les Organismes Nationaux de Certification, « les NCB » dans plus de 50 pays à travers le monde. Le schéma OC vise à la constante harmonisation des exigences sur la sécurité électrique des produits ainsi que sur la compatibilité électromagnétique au niveau international, mais prend aussi en considération les déviations nationales. Grâce à une reconnaissance mutuelle des certificats OC entre les pays, les tests effectués sont reconnus dans ces pays membres. Cela facilite les démarches lors de la mise sur le marché de produits à l’étranger et ouvre l’accès des fabricants aux marques (NF, etc.). 

 

Une reconnaissance ONC (NCB) stratégique

Dans ce cadre, quatre des laboratoires Emitech sont déjà reconnu depuis plusieurs années comme CBTL dans les catégories : médical, laboratoire, multimédia et équipement de traitement de l’information. Un CBTL doit dépendre d’un ONC (NCB) unique. Depuis le mois d’avril 2020, le service de certification d’Emitech est reconnu Organisme National de Certification dans le cadre du schéma OC. Cela signifie que ce service peut désormais délivrer les certificats CB de ses propres laboratoires CBTL.  

Emitech accompagne ses clients dans leur démarche de mise sur le marché de leurs produits à l’étranger de façon globale. La maitrise totale de ce process dans le cadre du Schéma OC lui apporte une grande autonomie ainsi qu’une réactivité accrue. Cette reconnaissance s’inscrit dans une stratégie d’internationalisation de l’offre d’Emitech, mise en place à la création du service de certification d’Emitech.  

 

A propos de : 

La société Emitech a été créée en 1989 et forme avec ses filiales Eurocem, Adetests, Environne’Tech, Dirac, Pieme, Lefae et EMC, le Groupe Emitech.

Le siège social d'Emitech est situé à Montigny-le-Bretonneux (78).

Il compte seize sites dotés de laboratoires accrédités en CEM, radio, sécurité électrique, exposition humaine aux champs électromagnétiques, feux, climatique, mécanique, hydraulique, fiabilité, acoustique et métrologique. Le Groupe EMITECH est spécialisé dans la certification (marquage CE, marques, …) et la qualification d’équipements et composants à travers ses trois métiers : laboratoire d'essais, expertises & ingénierie et formation. Emitech est un Organisme Notifié N°0536, COFRAC, reconnu dans plus de 60 pays via le schéma OC, ISED (Canada), VCCI (Japon) et FCC accredited (USA).

Le Groupe EMITECH compte plus de 550 collaborateurs et, avec son CA prévisionnel 2019 de 55 M€, conforte sa position de leader des essais environnementaux.

 

Emitech s'équipe en grand pour ses tests CEM dans l'aéronautique et la défense

ven, 05/22/2020 - 13:53

Alors que les besoins de qualification des donneurs d’ordres de l’aéronautique et de la défense évoluent vers des campagnes de tests sur des systèmes complets, Emitech a revu et modernisé ses installations. Le laboratoire de qualification CEM d’Emitech Île-de-France (site des Coudriers) dédié aux campagnes de qualifications militaires, aéronautiques et spatiales a été doté de nouvelles cages systèmes, des cages Faraday de grande capacité qui offrent la possibilité d’une configuration baie de plain pieds, de cages réverbérantes et d’ une salle dédiée à la famille d’essais électriques. Les installations ont été inaugurées le 26 septembre 2019 après 2 ans de travaux et d’aménagement pour un investissement évalué à 3,8 M€.

 

Les mondes de l’aéronautique et de la défense évoluent au rythme de la technologie et d’une intégration de plus en plus prononcée. Des spécificités en qualification en découlent, notamment en compatibilité électromagnétique (CEM) et pas seulement par l’évolution des normes et moyens d’essais.

À l’origine, les essais étaient réalisés sur des sous-systèmes (carte électronique ou boîtier) individuellement. Les équipements sous tests (EST), pour s’isoler des interférences extérieures (en essais d’émission) ou ne pas perturber des installations voisines (en essais d’immunité) nécessitaient d’utiliser des cages de Faraday dédiées à des tests sur des petits volumes, des cages de Faraday aux dimensions modestes.

Néanmoins avec des systèmes aéronautiques et militaires de plus en plus complets et complexes, des matériels de plus en plus interconnectés, les plans de qualifications évoluent visant plus à qualifier un système complet que des sous-systèmes considérés individuellement.

Depuis quelques années, nous avons vu les besoins de nos donneurs d’ordres évoluer vers ces essais de systèmes complets qui, dans le détail, sont souvent composés de plusieurs sous-systèmes reliés par plusieurs mètres de câble.

Les installations du laboratoire Emitech de qualification CEM du site des Coudriers, complètement revues à l’issue de son plan stratégique de modernisation EMITECH 2020 se font l’écho de ces besoins nouveaux.  Le laboratoire dédié aux campagnes de qualifications militaires, aéronautiques et spatiales compte désormais 4 cages réverbérantes, 4 cages systèmes, 6 cages de Faraday traditionnelles, 3 bancs d’essai foudre et une salle dédiée à la famille d’essais électriques. 

Le site a ainsi été doté de plusieurs cages système, de grandes cages de Faraday dont les tables d’essais ont une capacité de 5 à 8m de longueur, capacité qui peut être doublée si nécessaire. Du fait de leur configuration, les EST peuvent également être des systèmes de type « baie » nécessitant d’être positionnées directement au sol sur le plan de masse de la cage.

Ces cages répondent aux méthodes d’essais actuelles et l’ensemble des essais appelés par les programmes de qualifications peuvent y être réalisés qu’il s’agisse de mesures en émission ou de tests d’immunité.

 

Des cages réverbérantes pour s’adapter aux nouvelles exigences de ces qualifications

Pour réaliser des essais rayonnés (en immunité et en émission) sur des systèmes complets dans de bonnes conditions de reproductibilité des tests, de nouvelles méthodes d’essais sont apparues faisant appel aux particularités des cages réverbérantes (figure n° 2).

Les laboratoires ayant à mener des campagnes de qualification sur des systèmes complets doivent être dotés de chambres réverbérantes de gros volume de dernière génération. Il s’agit d’une part de pouvoir réaliser des niveaux de champs très importants sur des EST à fort encombrement et, d’autre part, de réaliser des mesures rayonnées sur des systèmes complets en optimisant la durée d’essais. En effet, là où une cage réverbérante permet d’obtenir en une seule passe l’enveloppe maximale des champs EM émis par l’installation, une installation en cage classique nécessiterait de pivoter l’installation complète pour obtenir la même précision ou se limiterait aux mesures d’émission « d’une face » de l’EST.

Dernière conséquence des évolutions technologiques, l’émergence des avions électriques remet en cause les méthodes d’essais classiques à cause de la haute tension utilisée pour alimenter les systèmes. Il ne s’agit plus ici de faire évoluer les cages de Faraday, mais bien de revoir l’instrumentation devant être utilisée.

Travaillant main dans la main avec ses donneurs d’ordres, Emitech travaille sur de nouveaux moyens (de protection, d’injection,  etc.) pour réaliser les essais foudres sur les broches qui sont alimentées en haute tension. Ces systèmes alimentés en haute tension sont également soumis aux traditionnels essais électriques : surtensions, sous-tensions, microcoupures, etc. La plupart des moyens déjà existants n’étaient pas adaptés et des laboratoires comme Emitech ont investi dans des alimentations programmables haute tension et développé des moyens permettant de couvrir les différents types d’essais électriques.

 

Neboisa MILOSAVLJEVIC, Responsable du laboratoire de qualification CEM militaire, aéronautique et spatial

 

A propos de : 

La société Emitech a été créée en 1989 et forme avec ses filiales Eurocem, Adetests, Environne’Tech, Dirac, Pieme, Lefae et EMC, le Groupe Emitech.

Le siège social d'Emitech est situé à Montigny-le-Bretonneux (78).

Il compte seize sites dotés de laboratoires accrédités en CEM, radio, sécurité électrique, exposition humaine aux champs électromagnétiques, feux, climatique, mécanique, hydraulique, fiabilité, acoustique et métrologique. Le Groupe EMITECH est spécialisé dans la certification (marquage CE, marques, …) et la qualification d’équipements et composants à travers ses trois métiers : laboratoire d'essais, expertises & ingénierie et formation. Emitech est un Organisme Notifié N°0536, COFRAC, reconnu dans plus de 60 pays via le schéma OC, ISED (Canada), VCCI (Japon) et FCC accredited (USA).

Le Groupe EMITECH compte plus de 550 collaborateurs et, avec son CA prévisionnel 2019 de 55 M€, conforte sa position de leader des essais environnementaux

 

 

Légendes photographiques : 

Figure n°1 – Cage système

Figure n°2 – Cage réverbérante

Figure n°3 – Salle TARMAC (Tests des Alimentations Réseaux Militaires et Aéronautiques Civils)

L’ensemble des photographies est issu de l’inauguration du 29 septembre 2019

 

Le DAS s'affiche (plus) à compter du 1er juillet 2020 

mer, 05/20/2020 - 23:37
Le DAS s'affiche (plus) à compter du 1er juillet 2020 


L’article 4 de la loi Abeille* qui étant l’obligation d’affichage du DAS à d’autres équipements que les appareils de téléphonie mobile va prochainement s’appliquer.
Il s’agit des conséquences de l’entrée en vigueur le 1er juillet prochain du et d’un arrêté associé.

 

Le DAS ou débit d’absorption spécifique est une valeur communément utilisée pour quantifier les dangers de l’exposition du corps humain aux radiofréquences.

 

À compter de cette date, tout équipement radioélectrique mis sur le marché et doté d’une puissance supérieure à 20mW appelé à être utilisé à une distance n’excédant pas 20 cm la tête ou le corps humain sera concerné.

  • Les valeurs de DAS devront figurées sur les lieux de vente ou de distribution ainsi que dans toute publicité.
  • Pour les équipements mis sur le marché à partir du 1er juillet 2020, les informations devront être disponibles dans la notice d’utilisation de chaque équipement. 
  • Pour les matériels mis sur le marché avant le 1er juillet 2020, les fabricants auront la responsabilité de fournir la valeur du DAS, selon les cas, pour la tête, le tronc ou les membres, aux distributeurs.

 

, l’ANFR liste les appareils directement concernés (téléphones mobiles, tablettes dotées d’une carte SIM 3G ou 4G/5G, montres connectées intégrant une carte SIM de téléphonie mobile, routeurs 3G ou 4G/5G au format « poche », VHF portables maritimes, ordinateurs portables intégrant une clé 3G ou 4G/5G…) ceux susceptibles de l’être (téléphones sans fil à la norme DECT, talkies-walkies ou appareils équivalents (PMR), tablettes fonctionnant en wifi ou Bluetooth, microphones sans fil, radiocommandes de drones ou utilisées en modélisme, casques de moto connectés, ordinateurs portables wifi…) et les futures catégories d’équipements IoT wearable (ceintures radiofréquences, lunettes connectées, écouteurs ou casques sans fil, capteurs de sécurité portable (détecteurs d’éloignement), casques de réalité virtuelle, montres connectées…)

 

Le Groupe Emitech met à disposition des fabricants, importateurs et distributeurs le savoir-faire de son laboratoire de .

Accrédité Cofrac, ce laboratoire réalisera pour vous le programme d’essais adapté vous permettant d’obtenir la valeur DAS de votre matériel ou vérifier la conformité d’une valeur communiquée.

 

Pour nous contacter et accéder à plus d’informations sur nos prestations, vous pouvez consulter cette page : .

 

*Le nom Abeille de cette loi vient du nom de famille de la députée écologiste à l’initiative de la loi : Laurence ABEILLE. 

Pages